Terminologie

Androgyne: l’androgynie vient du grec et désigne une personne qui présente des caractères masculins et féminins. Ce terme peut qualifier des sentiments (ni masculins, ni féminins, ou à la fois masculins et féminins, ou instinctivement entre les deux sexes), une conception de la vie (le refus de se conformer à la dualité homme-femme et la volonté d’envisager l’être humain dans son ensemble et combinant à la fois des caractères masculins et féminins) ou un comportement (adoption des signes extérieurs caractéristiques du sexe opposé à l’aide de vêtements, de maquillage, etc. sans se comporter pour autant comme une personne du sexe opposé).

Asexué: il s’agit du fait de n’éprouver aucun sentiment lié à la sexualité. Les désirs et les envies généralement suscités par des stimuli sexuels ne sont pas reconnus. Les personnes asexuées peuvent malgré tout tomber amoureuses ou éprouver de l’amour pour d’autres.

Butch: les termes “butch” et “femme” sont des notions complémentaires issues de l’anglais et utilisées dans le jargon lesbien pour distinguer des lesbiennes présentant des caractéristiques particulièrement masculines ou particulièrement féminines. Le concept de “butch/femme” est également utilisé pour qualifier un type de relation lesbienne au sein de laquelle l’une des partenaires endosse le modèle de rôle masculin et l’autre un modèle de rôle féminin.

Capacité d’adaptation: aptitude à être socialement perçu comme un homme ou une femme en société, et donc à ne pas être reconnu(e) en tant que transgenre.

Comportement transgenre: comportement non conforme au sexe attribué à la naissance.

Développement de genre atypique: lorsqu’un enfant n’évolue pas en termes d’identité de genre dans la direction de son sexe biologique (une fille se sent fille, un garçon se sent garçon). Nous nous attendons en effet à ce que l’identité de genre corresponde au sexe biologique.

Diversité de genre: attention accordée aux différences et à la diversité observées dans les aspects d’identité de genre, de rôle de genre et d’expression du genre. Va bien au-delà de la simple distinction h/f.

Drag king: se dit d’une femme qui porte des vêtements d’homme et se maquille en homme pour des occasions spéciales et lors de shows et de représentations la plupart du temps associés à l’exploration du genre ou à la critique du genre.

Drag queen: se dit d’un homme qui porte des vêtements de femme et un maquillage extravagant pour des occasions spéciales et lors de shows et de représentations. Ces apparitions s’accompagnent la plupart du temps de beaucoup de paillettes et de glamour. À ne pas confondre avec un travesti.

Dysphorie de genre: renvoie au malaise que l’on ressent lorsque le sexe biologique et l’identité de genre ne coïncident pas. Toutes les personnes transgenres n’en souffrent pas.
Expression du genre : l’expression de l’identité de genre telle qu’elle est perçue en son for intérieur, par le biais de la langue, des vêtements, du comportement, de la coiffure, etc.
Identité de genre : perception intime d’une personne d’être un homme et/ou une femme, aussi appelée “identité psychique”.

Entretien de prise en charge: le premier entretien avec un psychologue ou un psychiatre au cours duquel le professionnel analyse en profondeur la demande d’aide et cerne les problèmes (en dresse l’historique) et la situation familiale.

Érotisme: une forme de sexualité qui ne met pas l’accent sur les rapports sexuels, mais sur les sentiments et le désir.

Femme transsexuelle/femme trans: quelqu’un qui a été enregistré à la naissance comme étant un garçon, mais qui a une identité de genre féminine. Aussi appelé “transsexuelle homme vers femme” ou MtF (Male to Female).

Femme: cf. butch

Gay: terme anglais pour qualifier un homosexuel.

Gender queer / transgendériste (NL): personne qui combine à la fois des caractères masculins et féminins. Les transgendéristes souhaitent souvent bénéficier d’une adaptation (partielle) de leurs caractéristiques physiques à l’aide d’hormones et/ou de chirurgie.

Gendérisme: discrimination basée sur une expression ou une identité de genre variant (cf. racisme, sexisme, etc.).

Genre: signifie littéralement sexe, mais est essentiellement utilisé pour faire référence aux contenus culturels, sociaux et psychologiques associés à la masculinité et à la féminité.

Hétéro: se dit d’une personne qui éprouve une attirance romantique ou sexuelle pour les personnes du sexe opposé.

Homme transsexuel/homme trans: quelqu’un qui a été enregistré à la naissance comme étant une fille, mais qui a une identité de genre masculine. Aussi appelé “transsexuel femme vers homme” ou FtM (Female To Male).

Homosexualité: une préférence sexuelle caractérisée par une attirance romantique ou sexuelle pour les personnes du même sexe.

Inhibiteurs de puberté: les inhibiteurs de puberté sont des agonistes d’hormones de croissance, un terme compliqué pour signifier que ces substances envoient au cerveau un signal selon lequel suffisamment d’hormones de croissance ont été produites et qu’il faut donc bloquer toute production ultérieure.

Intersexualité: le fait pour une personne de présenter simultanément des caractéristiques sexuelles des deux sexes, qu’elles soient internes et/ou externes. L’origine peut en être de nature génétique ou hormonale ou être liée à la prise de médicaments par la mère au cours de la grossesse. Les enfants présentant ces caractéristiques sont la plupart du temps éduqués selon un rôle de genre déterminé, ce qui a pour conséquence qu’ils peuvent également développer avec le temps une identité de genre atypique.

Lesbianisme: une préférence sexuelle chez les femmes caractérisée par une attirance romantique et/ou sexuelle pour les femmes.

Lesbigays: contraction d’homosexuels, bisexuels et lesbiennes. Les homosexuels sont des hommes qui se sentent attirés par des hommes, les lesbiennes des femmes qui se sentent attirées par des femmes. Les bisexuels se sentent attirés à la fois par des hommes et par des femmes.

Métrosexuel: un homme présentant des traits féminins, mais éprouvant également une préférence (sexuelle) pour le sexe féminin et donc résolument hétérosexuel. L’homme métrosexuel accorde beaucoup d’attention à ses vêtements et à sa coiffure et utilise parfois aussi des produits cosmétiques. Il s’intéresse souvent à l’art et à la culture et peut en outre afficher régulièrement ses sentiments.

Non-conformité au genre: lorsque les comportements, les sentiments et l’attitude d’une personne ne coïncident pas avec ce à quoi nous nous attendons traditionnellement en fonction du sexe qui lui a été attribué à la naissance.

Normatif de genre: en totale adéquation avec les attentes et les rôles « typiques » et classiques dévolus aux hommes et aux femmes.

Préférence sexuelle: renvoie à l’attirance romantique et/ou sexuelle éprouvée pour des garçons et/ou pour des filles.

Processus de transformation: le processus au cours duquel une personne passe socialement et / ou juridiquement d’un rôle de genre masculin à un rôle de genre féminin ou inversement, souvent associé à un traitement hormonal et éventuellement à une intervention chirurgicale.

Queer: le terme “queer” signifie “différent”. Les queers ne veulent pas se laisser enfermer dans des cases. Leur orientation sexuelle et/ou leur sexe biologique demeurent un mystère. Cela n’a aucune importance. Ce qui compte, ce n’est pas le sexe ou la préférence sexuelle d’une personne, mais la place qu’elle occupe dans la société. Ce terme est essentiellement utilisé pour marquer son refus de la norme hétérosexuelle standard et dans le même temps remettre en question tout clivage homme/femme.

Real life experience: période au cours du traitement durant laquelle une personne se met à vivre à tous points de vue selon le rôle de genre de son choix.

Sexe biologique: renvoie à notre anatomie physique et est établi à la naissance. Le sexe biologique influence à la fois la sphère hormonale et génétique (chromosomes) et le corps physique par le biais des caractéristiques sexuelles primaires et secondaires. La plupart du temps, une fille naît avec un vagin et un clitoris, des ovaires et un utérus, elle a des chromosomes XX et son organisme présente une prédominance d’œstrogènes. Un garçon a, lui, des chromosomes XY, un pénis et des testicules et il produit essentiellement des androgènes. Des études ont montré qu’il existe un large éventail de possibilités en la matière, comme dans le cas de l’intersexualité.

Stade 2 de Tanner: stade du développement hormonal des enfants. Le stade 2 de Tanner correspond au début du développement de la poitrine chez les filles (qui commence par un élargissement des mamelons et une légère augmentation de la poitrine) et, chez les garçons, au gonflement des testicules (mais pas encore à l’apparition des poils au menton).

Stéréotype de genre: lorsque les rôles, les comportements, les concepts, etc. sont en totale adéquation avec les rôles et les attentes “typiques” et classiques dévolus aux hommes et aux femmes.

Straight: terme anglais pour qualifier l’hétérosexualité.

Transgenre: utilisé comme terme générique pour désigner le travestisme, le transgendérisme et la transsexualité ainsi que toutes les autres formes de variance de genre. Ce terme ne renvoie pas à un problème ou à un trouble et permet ainsi d’éviter toute stigmatisation et/ou médicalisation de la condition.

Transsexualité/transsexuel: lorsque l’identité de genre s’oppose totalement au sexe, il peut arriver qu’une personne ne soit plus capable de vivre dans un corps qui ne lui correspond pas. Grâce à des hormones et aux opérations nécessaires, il est possible d’adapter ce corps à l’identité de genre. Il s’agit de personnes qui optent pour un changement de sexe, au moyen d’un traitement hormonal et d’interventions chirurgicales. Ceci  n’est pas le choix de toutes les personnes transgenres. Ce terme est repris dans la législation belge mais plusieurs associations transgenres souhaiteraient que le terme de “transsexuel-le-s”  disparaisse en raison de son caractère idéologique, pathologique et discriminant.

Travestisme: fait d’exprimer sa (sous-)identité de genre telle qu’on la perçoit en son for intérieur, par le biais des vêtements, de la langue, du comportement, de l’attitude, etc. La plupart du temps de manière temporaire. À ne pas confondre avec les drag queens ou kings.

Trouble de l’identité de genre (GID ; gender identity disorder, troubles de l’identité sexuelle): terme scientifique (autrefois) utilisé dans les manuels de psychiatrie pour poser un diagnostic. Renvoie à la situation où l’identité de genre d’une personne ne coïncide pas avec son sexe biologique. Remplacé actuellement par “dysphorie de genre”.

Variation de genre/de genre variant: la diversité des sentiments de genre et/ou d’expressions qui va bien au-delà de la simple distinction entre masculin et féminin.