Travail

Selon beaucoup de chercheurs, l’embauche constitue l’un des domaines les plus problématiques de la vie des personnes transgenres. Il ressort d’une étude internationale que les chiffres du chômage parmi les personnes transgenres sont beaucoup plus élevés par rapport à la population en général, que les comportements vexatoires dûs à l’expression du genre sont très fréquents et que des conflits surviennent souvent lorsque les autres travailleurs doivent partager des toilettes ou des vestiaires avec une personne transgenre. Les comportements vexatoires éventuels ou la discrimination ressentie peuvent avoir un impact à vie sur la confiance en soi de la personne concernée et sur sa participation au marché du travail.

Les personnes transgenres ont beaucoup de difficultés à trouver du travail en Belgique. Dans le cadre de la plus grande étude jamais réalisée en Europe auprès de personnes transgenres issues des 28 états-membres, pas moins de 53% de tous les répondants belges ont indiqué se sentir discriminés dans leur recherche d’emploi. La moyenne européenne s’élève à 37%, et la Belgique semble être le plus mauvais élève de la classe. (Being Trans in the EU – Comparative analysis of the EU LGBT survey data, FRA, 2014).

Heureusement, toutes les personnes transgenres n’ont pas de problèmes. Il ressort même d’une étude flamande que les personnes transgenres disposent en moyenne d’une formation supérieure à la population globale, mais semblent plutôt choisir des emplois dans le secteur (semi-)public, le secteur non marchand ou les ONG et travaillent significativement moins souvent dans le secteur privé, ce qui fait qu’elles gagnent un peu moins bien leur vie (Motmans, Meier & T’Sjoen, 2011).

Attention politique

Le thème « personnes transgenres sur le lieu de travail » est à l’ordre du jour de l’agenda politique depuis quelque temps déjà. Le 22 avril 2015, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a adopté, à une majorité des deux tiers, une résolution sur les droits humaines des personnes transgenres en Europe, dans laquelle elle appelle notamment les états-membres à « apporter une protection effective contre la discrimination fondée sur l’identité de genre en matière d’accès à l’emploi tant dans le secteur public que dans le secteur privé » (article 6.1.5.).

En 2014, la Flandre a adopté la résolution relative à la reconnaissance et l’acceptation générales par la société des personnes transgenres. Le point d’action n°9 de la résolution est formulé comme suit : « dans le cadre de la participation proportionnelle au marché du travail, encourager les employeurs ou leurs organisations à se montrer tolérants vis-à-vis des travailleurs transgenres, à les traiter de la même façon que leurs collègues non-transgenres tant à l’embauche que dans l’exercice de leur fonction et lors d’éventuels licenciements ; on attend également des employeurs ou de leurs organisations qu’ils intègrent le transgendérisme de façon normale dans la culture d’entreprise globale ; la mise en place de quotas n’est pas souhaitable dans ce cas ».

Sources: